Comment traiter les discopathies protrusives lombaires ?

0
180
Discopathies protrusives lombaires : définition, causes et traitements

La discopathie est une pathologie dégénérative qui affecte les disques intervertébraux. Ces derniers, situés entre les vertèbres mobiles, sont responsables de l’absorption des chocs et de la protection de l’articulation contre les frottements. Avec la prise d’âge et les traumatismes, ces disques intervertébraux s’usent, ce qui les amincit et les fragilise pour conduire à la discopathie. Mais quand parle-t-on de discopathie protrusive lombaire ? Quels sont ses causes, ses manifestations et les traitements possibles de mal problème de santé ? Les détails dans cet article.

Discopathies protrusives lombaires : qu’est-ce que c’est ?

La discopathie, entraînée par une dégénérescence des disques localisés au niveau des vertèbres, est un mal qui touche la colonne vertébrale. Les professionnels parlent de discopathies protrusives lombaires quand le noyau du disque fait saillie et se répand au sein du canal, soit au milieu ou sur l’un des côtés. On parle alors de saillie médiane ou de saillie postéro-latérale.

A lire aussi : comment calculer une cote de pari sportif ?

La discopathie protrusive est différente d’une hernie discale qui se réfère plus à une extension hors de l’anneau fibrocartilagineux. En effet, c’est au sein de ce dernier qu’il se situe. C’est pour cette raison que les véritables hernies discales sont très courantes auprès des personnes plus jeunes que celles d’un âge avancé. Cependant, quel que soit le profil de la personne, en raison d’une surutilisation, une arthrose de la colonne apparaît, conduit à l’affaissement de certains disques et par ricochet, à une protrusion au sein du canal lombaire.

Quelles sont les causes d’une discopathie protrusive ?

De nombreuses raisons peuvent être à la base d’une discopathie protrusive. Il s’agit entre autres de :

  • L’usure en rapport à la prise d’âge : plus on prend de l’âge, plus les disques du corps et la santé se dégénèrent, ce qui entraîne un affaissement du disque et la formation de protrusions ;
  • Blessure : il est possible qu’une lésion de la colonne vertébrale conduise à l’affaissement des disques, mais aussi à la protrusion ;
  • Le surpoids : que ce soit l’obésité ou le surpoids, les deux facteurs ont une pression forte sur la colonne vertébrale. Cette pression est en mesure de conduire à un affaissement des disques tout comme à une protrusion ;
  • Une mauvaise posture : une protrusion des disques et leur affaissement peuvent être provoqués par l’adoption d’une mauvaise posture. En effet, celle-ci, comme le surpoids, exerce une pression sur la colonne vertébrale ;
  • Les maladies dégénératives : il s’agit par exemple de l’arthrose ou encore de la spondylose. Ces pathologies provoquent une rupture et un abaissement des disques situés entre les vertèbres. De fait, une pression est exercée sur la moelle épinière, de même que sur les nerfs, d’où les douleurs et les engourdissements ;
  • Anomalies congénitales : un petit canal rachidien en mesure de provoquer une saillie des disques.

Il faut remarquer que la discopathie protrusive est un problème de santé relativement fréquente et qui ne demande pas toujours un traitement. Toutefois, certains cas nécessitent de consulter un médecin pour diagnostic et traitement.

Quels sont les symptômes de la discopathie protrusive lombaire ?

Quels sont les symptômes de la discopathie protrusive lombaire ?

La discopathie protrusive se manifeste notamment par des douleurs au niveau du dos (lombalgies) et des bras. Il peut aussi entraîner des :

L’énervation des tiraillements ou des manifestations qui signalent une discopathie protrusive débute, la plupart du temps, par un ressenti d’engourdissement. Celui-ci est suivi par des picotements qui, quand ils ne sont pas pris en charge, sont en mesure de provoquer une faiblesse musculaire.

Quel traitement guérir d’une discopathie protrusive lombaire ?

Pour traiter une discopathie protrusive, de nombreuses options se présentent aux patients. Il faut rappeler que le but est de soulager la douleur et d’apporter une véritable amélioration à la vie des personnes touchées. Les solutions envisageables sont entre autres :

  • Les exercices physiques ;
  • La kinésithérapie (physiothérapie) ;
  • L’acupuncture ;
  • Les soins chiropratiques ;
  • La chirurgie ;
  • La massothérapie.

Ces solutions permettent de renforcer les muscles qui entourent la colonne vertébrale, apaiser les douleurs et favoriser les mouvements.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici